Name:
Location: Paris, ou Dordogne ou Lot

un jacobite (tardive) dans la politique anglaise

Thursday, June 15, 2006

Lundi le 20/IX/2004:

Ponferrada - Alb. Munic. de Peregrinos, Cacabelos

7 Comments:

Blogger Hans Lundahl said...

au lendemain

4:34 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Jeudi le 16/IX/2004: -
Vendredi le 17/IX/2004:
- Refugio de Gaucelmo, Rabanal del Camino
Samedi le 18/IX/2004:
Rabanal - Albergue San Nicolàs de Flue, Ponferrada
Dimanche le 19/IX/2004:
Ponferrada
Lundi le 20/IX/2004:
Ponferrada - Alb. Munic. de Peregrinos, Cacabelos
Mardi le 21/IX/2004:
Cacabelos - Ave Fenix, Villafranca del Bierzo
Mercredi le 22/IX/2004:
Ave Fenix

2:14 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Wikipedia allemande précise que les lieux d'aujourd'hui sont:

- Ponferrada
- Columbrianos
- Camponaraya
- Cacabelos

7:39 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Ayant quitté l'auberge, j'ai cherché un dentiste. Il m'a dit qu'il ne pouvait pas réparer gratuitement, même pour les pélérins, par contre on le pouvait à St Jacques. Il pouvait "sacar la muela" - "ôter le molaire" - mais ça serait dommage. Alors il m'a donné antibiotiques pour une semaine environs.

Le dentiste m'a averti: il se pouvait y avoir un effet sécondaire "laxatif" ou de chie molle avec les antibios, ce qu'était aussi le cas.

Le douleur des dents acariés vient de l'action des bactéries. Quand les bactéries sont mortes, il n'y a pas de douleur avant qu'elles ne reviennent. Ce lundi j'ai pas encore eu ce soulagement, mais bientôt.

El colegio avait commencé.

J'ai rencontré un groupe des pélérins, dont un rappelait Frodon du film de Peter Jackson - c'est à dire Eliah Woods. C'est avec eux que j'ai mangé le midi.

3:11 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

J'ai eu leurs courriels, mais le papier avec les adresses et courriels à été volé à León, quand je retournais.

3:12 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

À Columbrianos je trouve compagnie: un homme en train de faire les derniers étappes du chemin, il me disait qu'il souhaitait revenir chez sa femme et ses enfants et les voir grandir - tous le reste est merde. Il était Italien.

On est restés ensemble jusqu'à Cacabelos.

Il m'a vu faire les Ave que j'avais promises à l'hospitalière de Irún.

Elle qui ne croyait pas que c'était vraiment St Jacques l'Apôtre à St Jacques de Compostelle, mais que c'était peut-être Priscillien.

J'étais en même temps sûr qu'elle avait tort, car Pape Léon XIII s'était engagé pour la génuinité de St Jacques. Et ça, c'était avant les Papes douteux par hétérodoxies, vraies ou apparentes.

Avant de partir pour une autre chambre, il m'a laissé 50 €. Le soir j'étais avec des Catalans de Barça. J'ai goûté pour la première fois Pan Bagnat. J'ai aimé.

7:21 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Ça devrait être aujourd'hui ou le lendemain que j'ai vu le graffiti:

O Berzo xa fala galego

- "El Bierzo est déjà galego-phone". Et Galego est biensûr le plus vieux Portugais qu'il y a, le Portugais standard ou Brézilien ayant des txtes en Galego comme ancêtres litéraires. O Berzo/El Bierzo avait été parti de Galice avant d'être annecté par León - quand c'était encore un royaume séparé de Castille.

7:26 AM  

Post a Comment

<< Home