Name:
Location: Paris, ou Dordogne ou Lot

un jacobite (tardive) dans la politique anglaise

Thursday, June 15, 2006

Samedi le 18/IX/2004:

Rabanal - Albergue San Nicolàs de Flue, Ponferrada

6 Comments:

Blogger Hans Lundahl said...

au lendemain, dimanche

4:35 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Jeudi le 16/IX/2004: -
Vendredi le 17/IX/2004:
- Refugio de Gaucelmo, Rabanal del Camino
Samedi le 18/IX/2004:
Rabanal - Albergue San Nicolàs de Flue, Ponferrada
Dimanche le 19/IX/2004:
Ponferrada
Lundi le 20/IX/2004:
Ponferrada - Alb. Munic. de Peregrinos, Cacabelos
Mardi le 21/IX/2004:
Cacabelos - Ave Fenix, Villafranca del Bierzo
Mercredi le 22/IX/2004:
Ave Fenix

2:13 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Mon chauffeur était le mari d'une marcheuse. Lui il n'était pas tellement marcheur. Donc, il allait chaque jour en voiture, en avance de sa femme.

Évidemment il n'allait pas à Ponferrada, mais il m'y conduisiait gentiment et ensuite retournait à sa femme.

On est passés la Croix de Fer sur les chemins de montagne.

2:49 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

San Nicolás de Flüe était un hauberge de pélérins pris en charge par des Templiers.

On m'avait dit qu'on pouvait rester une nuit gratuiotement, si on voulait rester une deuxième, il fallait y avoir une cause médicale ou il fallait travailler. Éventuellement j'ai fait les deux.

J'ai pris le bus à l'hôpital, aux urgences le samedi on ne pouvait traiter mes dents, juste me donner des analgésiques. Encore une fois. Il fallait attendre jusqu'à Lundi.

2:54 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Les chambres étaient thématisés selon templiers ou bernardins. Je crois avoir eu St Bernard de Clairvaux.

La littérature était abondante, y compris des plaidoyers en faveur des templiers.

Je ne suis finalement pas convaincu. Il semble qu'on ait réellement forcé les novices de piétiner un crucifixe, soit en mémoire des trois reniements de St Pierre, soit sur une promesse faite par un grand-maître captivé chez les Sarrassins.

De toute façon, c'était un test d'obéissance envers les supérieurs. C'est ça qui a été jugé illicite, comme une obéissance idolâtre, comme un meurtre spirituel rappelant le sacrifice des enfants à Moloch que faisaient certains israëlites apostats pendant l'Ancienne Alliance.

St Thomas a d'autres choses à dire sur l'obéissance. La Bible aussi. Il faut obéir à Dieu plutôtqu'aux hommes.

Dans le hall il y avait un ordinateur, j'ai pu rester une heure pour contacter mes amis, connaissances et discussions en ligne. Ou davantage.

3:01 AM  
Blogger Hans-Georg Lundahl said...

II-II, Q 104, A 5 (St Thomas d'Aquin, Somme Théologique, anglais)

8:44 AM  

Post a Comment

<< Home